Guy Chevereau

Je peins beaucoup selon la méthode indirecte décrite par Mr Roland Roycraft. En fait, nous réalisons un travail préalable assez précis avec le drawing-gum puis nous épandons nos couleurs directement de la soucoupe sur la feuille totalement mouillée, en la remuant dans tous les sens afin que l'eau s'imprègne du pigment.
Aujourd'hui, je m'amuse à mélanger des encres de qualité, donner des petits effets avec des pastels aquarellables etc...
Je teste, également les aquarelles Mijello qui sont surprenantes par leur luminosité, mais pas très facile à travailler. L'erreur est quasi impardonnable...
2
0

Tempête sur le lac

Guy Chevereau

Aquarelle sur papier Arches 300 gr grain torchon

Laisser un commentaire

Merci de compléter tous les champs.